Dans un épisode du podcast Tribu Indé, Andréa Bensaid nous raconte comment il est passé d’un statut d’indépendant à celui de gérant d’entreprise de 80 personnes… en seulement 3 ans.

Il va sans dire qu’une bonne dose de motivation a été nécessaire pour accomplir ce beau succès. 

Mais justement, saviez-vous que le secret pour se motiver repose sur 3 éléments très simples à identifier ?

Qu’est-ce que la motivation ?

Le bon point de départ est de comprendre la motivation pour ensuite mieux pouvoir la muscler. 

Pour cela, Hugo Kehr, chercheur à l’université de Berkeley en Californie, a travaillé sur la théorie de la motivation, pour en extraire un modèle qu’il appelle les 3C (3 composants) de la motivation.

Selon lui, 3 éléments principaux seraient les fondements de toute source de motivation : les composants Tête, Coeur et Main

Le composant « Tête »

L’élément Tête rassemble tout ce qui est rationnel et explicite. C’est ce que votre esprit a la capacité de conscientiser avec raison. Autrement dit, ce sont les motifs conscients qui nous poussent à l’action.

Le composant « Coeur »

L’élément Coeur, quant à lui, se réfère à la sphère de vos émotions, comme le plaisir, la peur ou même la frustration. Ce sont les raisons inconscientes qui nous poussent à agir d’une certaine manière.

Le composant « Main« 

Le dernier élément, la Main est en rapport avec toutes vos compétences et aptitudes, et ce que vous savez faire. C’est ce que nous pensons être capables de faire.

Pour que votre motivation soit optimale, il faudrait que l’ensemble de ces 3 éléments soient présents et répartis équitablement. 

3C-motivation-1

Comment retrouver la motivation, équivaut donc à rassembler, de manière équilibrée : 

  • ce à quoi vous croyez, une raison pour laquelle vous avez un objectif,
  • un domaine ou une mission que vous aimez,
  • des tâches pour lesquelles vous êtes bon, que vous maîtrisez.

Ici, on se retrouve avec le combo parfait pour que vous connaissiez une motivation sans faille, à son stade optimal, qu’on appelle le flux.

Cependant, nous vous rassurons, il n’est pas impératif de rassembler ces 3 composants pour trouver la motivation.

En effet, vous pouvez parfaitement vous mettre dans un projet que nécessite des compétences que vous ne maîtrisez pas encore.

On s’appuie alors sur la volonté… et un nouveau type de motivation entre en jeu : la motivation associée à l’apprentissage.

D’où vient le manque de motivation ?

La volonté, que l’on cite au-dessus, est un élément connexe à la motivation.

3C-motivation-2

Cependant, à l’inverse des 3C de la motivation, elle diminue avec le temps.

Le manque de motivation, le découragement et l’épuisement interviennent souvent à ce moment-là.

En effet, ce schéma de motivation n’est pas pérenne.

Donc rassurez, il ne s’agit pas de vous accabler, mais au contraire, de vous donner les outils pour booster efficacement votre motivation personnelle.

Et donc, parvenir à atteindre vos objectifs.

Car une motivation bien constituée, c’est un cercle vertueux qui se met en place et sur lequel vous pouvez vous appuyer pour l’ensemble de vos projets.

Et là apparaît la notion d’empowerment, concept qu’on retrouve de plus en plus au sein de divers sujets de développement personnel et de société.

Le schéma ci-dessous vous donnera une idée du fonctionnement de ce concept, mais nous vous invitons à l’approfondir au sein d’un futur post.

schema-empowerment

Les solutions au manque de motivation

En premier lieu, il s’agit d’identifier d’où vient votre baisse de motivation.

À quel composant (auqel des 3C) sont liées les causes de votre manque de motivation ?

S’il s’agit du composant « Tête », il sera judicieux de prendre de la hauteur, et de vous intéresser à cette question : “Quel sens donner à ce projet?”

Une fois ce point éclairci, une direction va se dessiner au sein de votre esprit, et vous visualiserez plus facilement la fin de la mission.

La motivation se retrouve plus facilement avec un objectif bien clair.

Vous pouvez aussi éprouver des sentiments ou émotions négatives à l’idée d’une tâche précise, c’est donc le composant « Coeur » qui est touché.

Et cela vous prive de motivation pour travailler.

Veillez donc à identifier de quelles émotions il s’agit : la peur d’être jugé, de la lassitude, ou encore le manque d’envie car la tâche est simplement pénible?

La solution est d’y ajouter du plaisir.

Créez un contexte de travail agréable, ou offrez vous des récompenses à chaque fois que vous aurez franchi une étape de cette mission.

Enfin, s’il s’agit du composant « Main », faîtes vous accompagner, ou formez-vous pour rajouter une corde à votre arc.

Vous construisez ainsi un lien solide entre la motivation et la performance.