La qualité de nos relations humaines influence notre vie, notre moral et notre bien-être au quotidien. 

Les amis, on les choisit. On ne peut pas dire la même chose avec l’équipe de travail avec qui nous devons, affinités ou non, collaborer. 

Un collègue qui n’écoute jamais ? Un manager qui juge toutes vos idées ? Tant de configurations qui rendent difficile de travailler en équipe.

Malheureusement, nous ne pouvons pas demander à l’autre de changer. Ce que nous pouvons changer, c’est nous et notre manière d’interagir, influençant les relations avec notre entourage. 

Voici 3 conseils essentiels pour améliorer vos qualités interpersonnelles et par conséquent, vos relations interpersonnelles. Ces conseils sont applicables aussi bien dans votre vie professionnelle pour travailler en équipe que dans votre vie personnelle.

Apprendre à se remettre en question pour améliorer ses relations interpersonnelles

Photo par Laurenz Kleinheider sur Unsplash

Il est toujours facile de blâmer l’autre.

Pour améliorer ses relations interpersonnelles, nous avons besoin de commencer par nous-même, c’est-à-dire, apprendre à se connaître et savoir se remettre en question.

Connais-toi toi-même 

Quelles sont mes valeurs ?

Qu’est-ce-que j’attends des gens ?

Quels sont mes besoins ?

Nous vous invitons à répondre à ces questions en toute honnêteté et sans jugement. Cela vous permettra de mieux vous comprendre et d’identifier vos comportements.

De même, prenez du temps pour identifier vos modes de réactions. Vous prendrez ainsi conscience de vos compétences interpersonnelles et des points à améliorer. 

Exemple : Marc ne fait pas le tri au bureau. Je suis outrée par son comportement, c’est mon système de valeur qui est bafoué. Je pourrais partir au quart de tour, dire à Marc que son comportement est intolérable… ou bien comprendre que nous ne partageons pas les mêmes valeurs, garder mon sang froid et appliquer les principes de cet article afin de trouver le meilleur comportement adapté à la situation.

Se remettre en question pour grandir et évoluer

En prenant conscience de votre valeur unique, vous serez plus en mesure de défendre vos idées mais aussi d’écouter l’autre et être dans un vrai rapport d’altérité.

Apprendre à se connaître, c’est aussi accepter ses qualités et ses défauts.

Alors qu’il est toujours plus facile de blâmer l’autre, nous vous rappelons que les relations se font toujours à plusieurs et que chaque parti a son lot de responsabilité.

Accepter et respecter l’autre, la base pour des relations interpersonnelles saines

Photo par John Hain sur Pixabay

En vous connaissant et en vous acceptant, vous allez pouvoir accepter l’autre pour ce qu’il est.

Nous sommes tous des êtres uniques, chacun dans son individualité, son passé, ses conditionnements, son histoire…

Accepter l’autre, c’est accepter ses qualités et ses défauts et le respecter pour ce qu’il est.

En respectant la personne en face de vous, vous avez plus de chances que celle-ci vous respecte en retour. Et le respect passe par la considération et l’écoute. 

Exemple : Georges ne s’y connaît pas du tout en événementiel. Vous devez travailler ensemble sur le lancement d’un évènement mais toutes les idées qu’il propose sont inefficaces. Laissez-le s’exprimer avant d’estimer que ce qu’il dit ne vaut pas la peine d’être entendu. L’écoute vous réserve bien des surprises et les autres ont souvent plus de choses à partager que ce qu’on peut parfois penser.

Le non-jugement : une compétence interpersonnelle 

Dans la vie, vous allez forcément rencontrer des personnes très différentes de vous, avec un passé différent, des valeurs, des envies et des attentes différentes, voire parfois en opposition avec les vôtres. 

En restant dans le non-jugement, non seulement vous vous ouvrez au monde de l’autre, mais vous lui donnez aussi une chance de s’ouvrir à votre point de vue.

Améliorer votre sens du contact en pratiquant l’empathie

Photo par Geralt sur Pixabay

Ah l’empathie, ce joli mot à la mode utilisé à toutes les sauces… Ce mot que l’on voit sur plus en plus de CV…

Mais qu’est-ce vraiment l’empathie ?

En quelques mots, l’empathie, c’est la capacité de s’identifier à autrui et à ce qu’il ressent.

L’écoute active et les techniques de communication non violente, par exemple, sont deux moyens de développer l’empathie et d’améliorer vos compétences interpersonnelles.

L’écoute active pour développer vos relations humaines au travail

L’écoute active, aussi connue sous le nom d’écoute bienveillante, utilise la reformulation et le questionnement sur ce qui vient d’être dit.

Elle permet de s’assurer que les interlocuteurs sont sur la même longueur d’onde, parlent le même langage et se comprennent.

La personne qui parle se sent écouté et comprise.

Celle qui écoute le fait vraiment et s’assure de bien comprendre ce qui lui est dit.

L’écoute active améliore les relations interpersonnelles au travail, mais aussi à la maison, puisqu’elle permet d’éviter malentendus et quiproquos.

Mettre en place des techniques de communication non violentes

Théorisé par le psychologue Marshall B. Rosenberg, la communication non violente, aussi connu sous son acronyme CNV, est un processus de communication centré autour de l’empathie.

L’un des principes de la CNV consiste à exprimer ses sentiments plutôt que de blâmer l’autre de reproches. 

En exprimant votre vulnérabilité, qui est aussi votre plus grande force, vous montrez à l’autre que vous ne jouez pas des jeux d’ego. Vous parlez à votre coeur, et l’autre sera tenté de faire de même.

Ainsi, la communication est plus équilibrée et harmonieuse.

En cas de conflit ou au bureau, il n’est pas toujours facile d’ouvrir son coeur. Surtout lorsque les personnes en face restent sur leurs positions. Pour cela, il existe des techniques simples et efficaces pour calmer les conflits qui peuvent survenir au bureau ou dans la vie quotidienne.

Il existe évidemment ne nombreux moyens d’améliorer vos relations impersonnelles… mais la remise en question, le respect de l’autre et l’empathie sont selon nous les 3 principales qualités interpersonnelles à maîtriser.

Cela demande du travail et souvent une certaine dose de prise sur soi, mais vous verrez à coup sûr une nette amélioration de vos relations humaines et de votre quotidien.

Croyez-nous!